Accueil du site > Annuaire

Boulland Paul

Ingénieur de recherche CNRS (Centre d’Histoire sociale du XXe siècle, UMR 8058).

Co-directeur du Maitron

Secrétaire général de l’association Les Amis du Maitron

Membre du Bureau de l’Association française pour l’histoire des mondes du travail (AFHMT)

Membre du conseil scientifique de l’Institut d’histoire sociale (IHS) CGT

Co-organisateur du séminaire "Territoires et militants communistes. Approches plurielles et comparées".

Thèmes de recherche

- Travail et emploi en contexte militant

- Sociobiographie des mondes militants au XXe siècle, notamment :

Professionnels et professionnalisation de l’activité militante en Europe (partis et syndicats)

Identités militantes et identités professionnelles au sein des industries électriques et gazières (1944-1990)

Sociobiographie des militants communistes français (1940-1968)

- Biographie et administration biographique, notamment :

Commissions des cadres et systèmes de gestion du personnel politique dans les partis communistes

Contrôle biographique et gestion administrative des expériences de la guerre en Europe

Parcours de recherche

2011-2015 : Contractuel CNRS (Centre d’Histoire sociale du XXe siècle, UMR 8058) depuis janvier 2011 (IE, janvier 2011 à mai 2014 ; IR juin 2015 à octobre 2015).

Qualifié aux fonctions de MCF en Histoire (CNU 22) et en Science politique (CNU 04)

Admissible (rang 8) au concours de chargé de recherche CNRS (CR2, section 40), avril 2014

2011 : Thèse de doctorat sous la direction de M. Jean-Louis Robert : Acteurs et pratiques de l’encadrement communiste à travers l’exemple des fédérations de banlieue parisienne (1944-1974). (Université Paris 1). Mention très honorable, avec les félicitations du jury à l’unanimité.

2009-2010 : Chargé de recherches IHOVAM

2006-2008 : ATER Université du Havre. TD d’Histoire contemporaine en L1 (« L’année 1917 dans le monde ») et L2 (« L’année 1945 dans le monde »), Informatique appliquée aux sciences sociales (L1) et Historiographie (L2). Interventions en Master 1 sur l’histoire sociale et sur les méthodes statistiques et prosopographiques.

Bibliographie

Ouvrage

août 2016 : Des vies en rouge. Militants, cadres et dirigeants du PCF (1944-1981), Ivry-sur-Seine, Editions de l’Atelier.

Ouvrages collectifs

2013 : BOULLAND P., Dictionnaire biographique des militants des industries électriques et gazières. De la Libération aux années 2000, Paris, Editions de l’Atelier.

2009 : PENNETIER C., Figures militantes en Val-de-Marne, Paris, Editions de l’Atelier. (rédaction de notices biographiques de militants communistes)

2003-2016 : avec PENNETIER C., BELOUET E., BESSE J.-P., BOUJU M.-C., DREYFUS M., GIRAULT J., MORIN G., VIET-DEPAULE N., Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier et du mouvement social, période 1945-1968, 12 tomes. (rédaction de notices biographiques de militants communistes, co-directeur)

2005 : Avec PENNETIER C., VACCARO R. (dir), André Marty : l’homme, l’affaire, l’archive, CODHOS Editions, Paris, décembre 2005, 192 p. (Ouvrage disponible sur HAL)

Numéro de revue

Coordination avec Isabelle Gouarné du dossier « Communismes et circulations transnationales », Critique internationale, n°66, janvier-mars 2015.

Articles et chapitres d’ouvrage

« S’engager, militer » in Ciné-Archives, Grands Soirs et Beaux Lendemains. 1945-1956, le cinéma militant de la Libération et de la Guerre froide, Livre-DVD, Ciné-Archives, 2017, p. 75-81.

« Les dirigeants du PCF en Bretagne, entre réseaux locaux et normes partisanes (1944-1968) », in C. BOUGEARD et F. PRIGENT (dir.), Des fiches aux fichiers. Les enjeux de la méthode prosopographique : élites politiques et sociales, notables, mondes militants en Bretagne (XVIIIe-XXe siècles), Rennes, PUR, 2016.

avec MISCHI J., « Promotion et domination des femmes dans les réseaux locaux du PCF », in Vingtième siècle, dossier thématique « Femmes et communismes » (M. CHRISTIAN et A. HEINIGER, dir.), n° 126, 2015/2.

« ‘Des hommes quelconques’ ? La politique des cadres au crible de la sociobiographie » in C. PENNETIER et B. PUDAL, Le sujet communiste. Identités militantes et laboratoires du « moi », Rennes, PUR, 2014.

« Autonomisation et contrôle des élus municipaux de banlieue parisienne (1945-1965) » in BELLANGER E., MISCHI J. (dir.), Les territoires du communisme, Armand Colin, avril 2013.

« Sortir du rang ? Rapports à l’usine des cadres communistes » in Actes de la recherches en sciences sociales, n°196-197 (2013/1) « Usines. Ouvriers, militants, intellectuels » (C. LOMBA, J. MISCHI, dir.), mars 2013 (p. 54-71). (Disponible en ligne sur CAIRN->http://www.cairn.info/resume.php?ID...)

« Récolte et usage des données personnelles dans le cadre des enquêtes socio-biographiques du Maitron », La Gazette des Archives, AAF, n° 215.

Avec ETHUIN N. et MISCHI J., « Les disqualifications des gauchistes dans le PCF. Enjeux sociologiques et stratégiques. », Savoir/Agir, Le Croquant, n° 6, 2008 (p. 29-39).

« Les militants et la presse communiste : fabriquer, diffuser, lire l’Humanité et les journaux du PCF, de la Libération aux années 1970 », in C. DELPORTE, C. PENNETIER, JF SIRINELLI et S. WOLIKOW (dir), l’Humanité de Jaurès à nos jours, Paris, Nouveau Monde, 2004 (p 353-366). (Voir le résumé en ligne)

Comptes-rendus

« Ivry-sur-Seine : héritages et héritiers du communisme municipal », recension de GOUARD D., La Banlieue rouge, ceux qui restent et ce qui change, Éditions Le Bord de l’Eau, Lormont, 2014, in Métropolitiques, revue en ligne, juillet 2014.

PIGENET M., TARTAKOWSKY D., (dir.), Histoire des mouvements sociaux en France, de 1814 à nos jours, La Découverte, Paris, 2012, in Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique, n°123.

NAIF N., L’eurocommunisme en Belgique. Crises et débats autour d’une voie belge au socialisme (1954-1982), Editions du CARCOB/CHSG, Bruxelles, 2004, compte-rendu in Communisme n°87 (p. 209-210).

DREYFUS M., GROPPO B., INGERFLOM C., LEW R., PENNETIER C., PUDAL B., WOLIKOW S. (dir.), Le siècle des communismes, Paris, Editions de l’Atelier, 2000, compte-rendu in Sociétés et Représentations n°15, Paris, CREDHESS, décembre 2002 (p. 372).

Communications

« Le Maitron : quelle histoire du travail ? », journée d’étude « Les Cinquante ans du Maitron (1964-2014 », siège du CNRS, Paris, 3 décembre 2014.

« Joining the dots of Labour biographies », Worlds of Labour Conference (GT “Mundos do Trabalho” – Associação Nacional de História-ANPUH), Salvador de Bahia (Brésil), 26-30 novembre 2014 (B. SCHMIDT).

ENS Ulm/EHESS, Séminaire « Sociologie des partis politiques » du Master « Pratiques de l’interdisciplinarité », 18 novembre 2014 (M. OFFERLE).

« La sociobiographie des cadres communistes : enjeux méthodologiques et interprétatifs », 17 janvier 2014, ENS Ulm/EHESS, Séminaire « Archives et sources » du Master « Pratiques de l’interdisciplinarité ».

« L’encadrement communiste (France/Bretagne) : prosopographie et socio-biographie d’une élite partisane (1944-1968) », 16 mars 2013, Brest, Centre de Recherche Bretonne et Celtique (Université de Bretagne occidentale), journée d’étude « Des -fiches aux fi-chiers. Les enjeux de la méthode prosopographique : élites politiques et sociales, notables, mondes militants en Bretagne (XVIIIe-XXe siècles) »

« Politisations populaires et rapports au parti à travers la vie interne du PCF. Eléments pour une histoire infrapolitique du communisme français » , 3 novembre 2011, Paris, Séminaire « Histoire Histoire sociale et économique du politique, histoire politique du social et de l’économie ».

« Sociobiographie des cadres communistes : au croisement entre vies militantes et logiques partidaires (1944-1968) » , 7 décembre 2011, Paris, Bibliothèque nationale de France, colloque « La sociobiographie des militants : autour des chantiers du Maitron ».

« Les élus municipaux de banlieue parisienne au prisme de l’encadrement communiste, de la Libération aux années 1960 » in E. Bellanger et J. Mischi, Les territoires du communisme, Journées d’études des 1er et 2 décembre 2009 Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

« Genre et identités militantes : l’apport d’une approche prosopographique et sociobiographique des militantes communistes (1945-1968) », 28 mai 2008, Le Havre, CIRTAI (Université du Havre), journée d’études « Femmes, prosopograhie et histoire » ?

« Les Français à l’école de Moscou dans les années 1960-1970 », 5 mai 2007, Paris, CHS XXe siècle (Paris 1/CNRS), journée d’études « Ecoles, formation et itinéraires militants dans le monde communiste ».

« Le PCF et la ‘‘lutte pour l’Indépendance nationale’’. Pérennisation et usages d’une thématique nationale, de la Libération à la Guerre froide (1945-1962) », 5 mai 2006, Bruxelles, Centre d’Histoire et de sociologie des Gauches (ULB), journée d’études « Quelle Europe ? Les partis communistes entre patriotisme et internationalisme (1945-1965) ».

Discutant lors de la séance du séminaire de recherche « Territoires et militants communistes » (Centre d’Histoire sociale du XXe siècle, Université Paris 1/CNRS) consacrée à « L’Eurocommunisme en France et en Belgique », le 11 décembre 2004.

« Politique des cadres et itinéraires militants : l’enjeu des écoles centrales du PCF, de la Libération aux années 1970 », 13 décembre 2003, Bruxelles, Centre d’Histoire et de sociologie des Gauches (ULB), journée d’études « Les écoles de formation dans le monde communiste ».