Centre d’histoire sociale du XXème siècle
Accueil du site > À la une > Offre de post-docs dans le cadre de l’ERC Dream

Offre de post-docs dans le cadre de l’ERC Dream

mercredi 9 mai 2018, par chs

Informations générales

Définition du poste : Chercheur·e post-doctorant·e

Lieu de travail : Paris, France

Type de contrat : CDD scientifique

Durée du contrat : 12 mois renouvelables

Date d’embauche prévue : 1er octobre 2018

Quotité de travail : temps complet

Rémunération : 2 500 euros bruts mensuels

Niveau d’étude souhaité : Doctorat

Date limite pour la candidature : 15 juin 2018

Les candidat·e·s retenu·e·s seront invité·e·s à un entretien via Skype dans le courant du mois de juillet.

Dossier de candidature (CV, diplôme de doctorat ou équivalent, lettre de motivation et projet de recherche) à envoyer sous format électronique à dakhli@cmb.hu-berlin.de

Contexte de travail

Le projet « DRafting and Enacting the revolutions in the Arab Mediterranean (DREAM) » financé par l’ERC (European Research Council) débutera au 1er septembre 2018 au Centre Marc Bloch. Ce programme de recherche de 5 ans (2018-2023) porte sur les mouvements révolutionnaires et les révoltes populaires dans le monde arabe méditerranéen depuis les années 1950. Il s’agit d’un projet d’anthropologie historique qui se propose d’étudier la genèse de la revendication de dignité dans les révolutions contemporaines. Le projet articule un travail sur les archives (leur collecte, dépôt, recension et compréhension, production in situ) et une recherche sur les ressorts des mobilisations et les émotions politiques par lesquelles elles s’expriment. L’équipe, dirigée par Leyla Dakhli, chercheure au CNRS, réunit une dizaine de chercheur·e·s spécialistes de la région ou des révolutions.

Les post-doctorant·e·s devront inscrire leur recherche dans le cadre du projet DREAM. Tout en menant leurs activités de recherche propres, elles/ils devront être disponibles pour effectuer des missions de prospection et d’enquête dans les pays concernés (Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte, Palestine, Liban) pour une durée allant de quelques jours à quelques semaines. Ils/elles s’insèreront dans l’équipe du projet DREAM et participeront aux activités collectives. Dans ce cadre, elles/ils seront amené·e·s à aider à l’organisation de manifestations scientifiques et à coordonner des recherches et publications.

Conditions :

-  Avoir soutenu sa thèse de doctorat en histoire contemporaine, anthropologie, science politique ou sociologie du monde arabe entre le 31 juillet 2012 et le 31 juillet 2018.

-  Avoir un projet de recherche correspondant au projet DREAM et être familier·e d’au moins l’un des pays couverts par le projet (Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, Egypte, Palestine, Liban, Syrie).

-  Attester de la maîtrise d’au moins une langue de la région (dialecte arabe ou amazigh) et/ou de l’arabe classique.

-  Attester d’une bonne maîtrise de la langue anglaise, et de l’usage possible du français comme langue de communication (au moins sous une forme passive, pour pouvoir s’insérer dans le laboratoire d’accueil).

Candidature (rédigée en anglais ou en français) :

-  Lettre de motivation

-  Curriculum vitae et liste de publications

-  Projet de recherche (10 pages maximum)

-  Copie du diplôme de thèse (avec rapport de thèse, le cas échéant).

Rattachement : Le/la post-doctorant·e sera affecté·e au Centre d’histoire Sociale du vingtième siècle, à Paris (UMR 8058).

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0